Espaces de travail : pourquoi améliorer la qualité de l’air intérieur ?

Purificateur d'air dans un coworking

L’un des principaux problèmes de sécurité et de santé au bureau est la pollution de l’air intérieur. La qualité de l’air intérieur est une préoccupation croissante pour nous tous. Le lien entre ce que nous respirons et son impact sur la santé est désormais une réalité tangible pour nous tous.

Qualité de l’air

Un problème de pollution de l’air intérieur existe lorsqu’une quantité limitée d’air frais circule dans l’environnement de travail du bureau (syndrome du bâtiment étanche), l’air circule à un débit trop rapide dans le lieu de travail, des substances toxiques sont présentes dans l’environnement du bureau ou l’air extérieur circulant sur le lieu de travail est pollué.

Les bureaux et les lieux de travail sont considérés comme une pollution non spécifique. Par conséquent, la loi les oblige à être équipés en permanence d’une ventilation manuelle ou mécanique.

Plusieurs variables contribuent à la pollution de l’air intérieur. Ces facteurs comprennent l’utilisation de produits chimiques comme le formaldéhyde dans les tapis et les meubles ; monoxyde de carbone émis par la fumée de cigarette et la circulation extérieure ; biphényles polychlorés contenus dans les transformateurs électriques ; rayonnement de l’isolation des bâtiments; l’ozone des copieurs; et les solvants utilisés dans les nettoyants, les colles, les copieurs ; et le système de ventilation lui-même.

De plus, il existe des causes naturelles à la pollution de l’air intérieur. Par exemple, les humains exhalent du dioxyde de carbone, qui en petites quantités n’est pas toxique, mais peut devenir dangereux si de fortes concentrations s’accumulent. Des micro-organismes ou des bactéries peuvent également être présents dans le système de ventilation. Si des micro-organismes se développent, ils peuvent se répandre dans tout le lieu de travail ou le bâtiment grâce au système de ventilation.

Pourquoi renouveler ou purifier l’air sur un lieu de travail ?

  • 28% des AVC sont dûs à un air intérieur pollué.
  • 17% des cancers sont liés à une mauvaise qualité de l’air intérieur.
  • 20 000 décès prématurés par an causés par les polluants de l’air intérieur.

Effets sur la santé

De nombreux symptômes de santé que ressentent les employés de bureau sont favorisés ou causés par la pollution de l’air intérieur. Les symptômes physiques tels que les maux de tête, l’inconfort des sinus, la congestion des voies respiratoires supérieures et l’irritation des yeux sont le résultat de l’air contaminé. De plus, dans certains cas, la pollution de l’air intérieur peut provoquer des infections graves comme la maladie du légionnaire, un type de pneumonie.

De plus, des symptômes de santé des travailleurs tels que rhumes, maux de tête, somnolence, irritation et respiration irrégulière peuvent être provoqués par des températures extrêmes, des niveaux d’humidité inappropriés et une circulation d’air trop faible ou trop importante. Les températures du lieu de travail doivent être maintenues entre 68 degrés et 75 degrés Fahrenheit et les niveaux d’humidité entre 30 et 60 %. De plus, les courants d’air causés par une trop grande circulation d’air doivent être évités.

Résoudre les problèmes de ventilation

Un système de ventilation efficace, bien conçu et fonctionnel est un facteur primordial dans la prévention des symptômes de santé. Des systèmes de ventilation et purificateur d’air détermine la qualité de l’air intérieur en contrôlant la quantité d’air ajoutée à l’atmosphère du lieu de travail, la propreté de cet air extérieur et la vitesse à laquelle l’air du bureau et ses polluants sont soit évacués vers l’extérieur ou re -circulé dans tout le bâtiment.

L’état du système de ventilation doit être documenté. Des copies des dossiers d’entretien doivent être demandées. L’analyse de ces informations indiquera si l’équipement est régulièrement entretenu et fonctionne correctement.

L’aération (également appelée ventilation manuelle) présente de nombreux avantages. Il renouvelle l’air et dilue la concentration de certains polluants dans l’air intérieur, notamment chimiques. Cependant, il n’est pas toujours possible de renouveler l’air par ventilation en entreprise, car certains bureaux n’ont pas de fenêtres ou sont bouchés afin de répondre aux normes thermiques, d’économie d’énergie et de sécurité. Cela est particulièrement vrai pour les immeubles de bureaux.

Après avoir rassemblé des matériaux pour identifier les symptômes de santé des travailleurs et leurs causes, ces informations doivent être organisées et présentées à la direction pour résolution. Les remèdes aux symptômes de santé peuvent inclure l’ajustement de l’équipement de traitement de l’air et la variation de la quantité de recirculation. En outre, le taux de renouvellement de l’air peut être ajusté.

Purifier l’air

L’installation d’un purificateur d’air dans des bureaux peu améliorer la qualité de l’air. Ce système vient en complément un renouvellement de l’air. Cet équipement permet d’améliorer considérablement la qualité de l’air.

(Visited 12 times, 1 visits today)
A LIRE AUSSI :  Guide essentiel pour sécuriser votre espace de coworking

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *